Morandini en retraite anticipée? Europe 1 ne veut plus de lui

jean-marc-morandini

Hier, à la fin de sa décla­ra­tion face à la presse au cours de laquelleJean-Marc Moran­dini a crié au complot, accu­sant Marc-Olivier Fogiel – qui lui a opposé un cinglant démenti – et dénonçantMatthieu Delor­meau – qui réfute toute impli­ca­tion – l’ani­ma­teur se réjouis­sait d’avoir été soutenu malgré tout par ses patrons. Il a ainsi remer­cié Jean-Paul Baude­croux, le direc­teur de NRJ 12 où Jean-Marc Moran­dini présente CrimesVincent Bolloré, à la tête de iTélé où le jour­na­liste devait arri­ver à la rentrée et Arnaud Lagar­dère, Denis Olivennes et Fabien Namias, ses supé­rieurs hiérar­chiques à Europe 1 où il a animé 13 ans durant le Grand direct des médias. Celui qui est accusé d’avoir fait des avances dépla­cées à un jeune homme de 15 ans va pour­tant devoir revoir sa copie. Europe 1 a refusé de s’ex­pri­mer, mais selon les infor­ma­tions du Pari­sien, il est désor­mais acté que Jean-Marc Moran­dini n’of­fi­ciera plus à l’an­tenne.

« Face à la menace de plaintes pour harcè­le­ment sexuel et travail dissi­mulé, la direc­tion de la radio n’a voulu prendre aucun risque », relate le quoti­dien. L’ani­ma­teur a l’ha­bi­tude d’être très inci­sif avec ses invi­tés, qu’il pousse parfois dans leurs derniers retran­che­ments, et les choses auraient vite pu déra­per si l’un d’entre eux avait évoqué les affaires dans lesquelles Jean-Marc Moran­dini est impliqué. Comme nous vous l’an­non­cions il y a deux jours déjà, Europe 1 ne dit rien, mais prépare discrè­te­ment son rempla­ce­ment.

 

Laisser un commentaire

Top